ACCUEIL DE NOS AMIS DE NISHINOMIYA

Du vendredi 29 septembre au mercredi 4 octobre nous avons reçu 9 amis de NISHINOMIYA venus chez nous fêter les 25 ans du partenariat amical signé entre nos 2 régions ..Au programme ..

Assemblée générale de notre association  , visite au musée d’Agen

Réception au restaurant MARIOTTAT qui fêtait ses 30 ans  d’activité …Nous avons fait TSUKIMI (regarder la lune ) au jardin japonais de BOE ..

Accueil à l’école d’ESPIENS: repas à la cantine avec les enfants , visite chez un parent d’élève viticulteur et soirée en « palombière » ..

Le monflanquinois : visite du château de BIRON, accueil école de GAVAUDUN, démonstration de fabrication de  tourtière,et visite de Monflanquin aux flambeaux en compagnie de JANOUILLE ..

Casseneuil : les bords de la Lède et les fresques de l’église; repas en ferme auberge

Mercredi soir: dernier repas place du Capitole à Toulouse…

Nos amis sont repartis enchantés et un peu …fatigués …

Que de bons souvenirs !!! de franches rigolades et une belle amitié pour cet anniversaire …

Le « SUMIDA HOKUSAI MUSEUM »

Le 22 novembre 2016 a été  inauguré à Tokyo, un  musée pour rendre hommage au grand estampiste HOKUSAI ….parmi ses estampes les plus appréciées  pour devez connaître « la grande vague de Kanagawa » …..

Le nouveau musée possède plus de 1500 œuvres de l’artiste …lors de cette première exposition lors de l’inauguration , 120 estampes étaient présentées ainsi qu’un  rouleau E MAKI de 7 mètres de long ..

Le musée:

Idéalement situé entre le stade national de Sumo (Kokugikan), le musée Edo-Tokyo, la Tokyo Sky Tree, et près de la rivière Sumida, le musée est une œuvre en soi de par son architecture moderne, aux formes géométriques, entièrement recouvert d’aluminium – œuvre que l’on doit à la célèbre architecte Sejima Kazuyo de l’agence SANAA (à qui l’on doit également l’annexe du musée du Louvre, à Lens).

Afficher l'image d'origine

Remarquable musée pour un artiste extraordinaire !……


LE JAPON ET SON HISTOIRE

Vous aimez l’Histoire, le Japon….l’Histoire du Japon …alors 2 événements importants à vous signaler …

· Du Japon à Néron au Festival de la BD d’Angoulême ( jusqu’au 29 janvier) : en effet Mari YAMAZAKI, star du manga antique, en est l’invitée d’honneur..

Elle y présente « PLINE » consacré au plus grand savant de Rome …..une autre façon de parler du Japon ?

Mais qui est Mari YAMAZAKI ? ….« elle a travaillé pour la télévision, est une chanteuse confirmée de bossa-nova (!) et a été désignée « Femme de l’année » par Vogue Japon en 2012. Cette récompense doit beaucoup à « Thermae Romae », sa première incursion dans le manga antique, genre à peu près oxymorique avant elle, dans lequel Lucius Modestus, un architecte du temps d’Hadrien à la recherche d’un nouveau concept de thermes, se retrouve projeté deux mille ans plus tard dans le Japon contemporain. Modestus va alors multiplier les voyages temporels entre les deux époques et importer à Rome toutes les innovations techniques qu’il ne manque pas de découvrir au XXIe siècle. Phénoménal succès au Japon (10 millions d’exemplaires vendus)…. » (Romain Berthes).



Mari Yamazaki  a suivi des cours d’histoire de l’Art, s’intéresse à la Renaissance, l’Antiquité …..a vécu en Italie, Syrie, moyen Orient …

Dans « PLINE » …l’éruption du Vésuve en 79 a des retentissements inévitables dans le Japon contemporain avec la catastrophe de Fukushima en mars 2011…Mari Yamazaki a dit «  je voulais mettre en regard avec ce manga, deux manières de vivre avec la menace de catastrophes naturelles : celle des Romains de l’Antiquité et celle des Japonais. L’un des plus importants points communs au regard des mentalités est sans doute que l’Italie et le Japon sont des terres de séismes d’éruptions volcaniques » …..

· Le film « SILENCE » de Martin SCORSESE (sortie le 8 février prochain)


« A 74 ans , l’ex-séminariste livre son testament spirituel  avec « Silence », une réflexion sur la foi dans un JAPON du 17ième siècle résolument hostile à la chrétienté » (P. de la Valette)..

Ce film Martin SCORSESE l’a murit pendant 29 ans depuis la lecture du roman historique « Silence » écrit en 1966 par le japonais Shusaku ENDO … dans l’introduction à son livre Shusaku ENDO explique pourquoi les japonais détestaient le côté punitif et autoritaire du  christianisme …il dit « que les japonais craignent 4 choses : les tremblements de terre, le feu la foudre et les pères »…


Pour compléter allez vous replonger dans l’histoire passionnante de NAGASAKI !! …. qui a joué un rôle crucial et ..tragique dans l’émergence du JAPON MODERNE …..passionnant …

Belles découvertes à tous


Kin 金, kanji de l’année 2016

C’est au temple Kiyomizu ou Kiyomizu-dera à l’est de KYOTO  (enregistré au Patrimoine Mondial  culturel de l’UNESCO  en 1994) que depuis  1995 et le séisme de KOBE, le kanji de l’année est présenté le  12 décembre au temple.

Le kanji kin signifiant l’or (ou l’argent ) a été choisi comme symbolisant le mieux l’année 2016 pour les japonais, a déclaré ce lundi 12 décembre l’organisation basée à Kyôto qui s’occupe tous les ans d’élire le kanji de l’année.

Ce kanji a été choisi car il symbolise les 12 médailles d’or remportées par le JAPON aux Jeux Olympiques de RIO. C’est la 3ième fois que le kanji KIN est sélectionné : les autres fois c’était en 2000 et 2012.

Parme les 156 562 votes exprimés par le public, le kanji KIN est arrivé en tête  avec 6655 votes.

C’est donc le prêtre Seihan MORI à la tête du temple Kiyomisu qui a tracé le kanji avec un long  pinceau de calligraphie  gros comme une quille de bowling ! et sur du papier japonais « washi »…bien sur la foule était nombreuse pour cet évènement …


MIYATINE à FUKUOKA

A Fukuoka……temple Kushida Jinja,  rencontre avec Kitsune et montée a la Tour de Fukuoka….Balade en Pédalo cygne au parc Obori…

MIYATINE AU JAPON

Bonjour je suis MIYATINE et je pars demain au Japon avec Eliette, Marie, Amélie et les garçons Eric et Jean…
Comme ils ne parlent pas japonais, dans mon petit sac à main j’ai un mot explicatif ….
Vous pourrez suivre nos aventures sur Facebook si Marie arrive à bien maîtriser Facebook depuis sa tablette sinon il y a le blog …

A bientôt depuis Fukuoka …

ASSEMBLEE GENERALE 2016

L’Assemblée Générale de notre association Les Amis de NISHINOMIYA se tiendra :

le samedi 15 octobre 2016 à 10h30

Salle Picasso du Centre culturel d’Agen

( salle côté stadium au 1er étage)

L’AG est un moment important dans la vie associative : nous faisons le rappel de tout ce qui a été fait mais surtout nous parlons des projets …

Vous pouvez proposer pour l’année à venir une animation, une rencontre, vos découvertes sur le Japon : livres, films etc.

C’est l’occasion aussi de rencontrer tous  les adhérents aux centres d’intérêts sur le Japon si différents…

Un petit « bento japonais », « sakékyr » , maki, mochi etc suivra l’AG : sur inscription 12 € (marie.fiton@wanadoo.fr ou 06.81.60.74.73)

A bientôt.

Cordialement

CONCERT DE SHAKUHACHI à AGEN

C’est dans le cadre des Journées du Patrimoine que le musée d’Agen a organisé un concert de musique traditionnelle japonaise dans la belle cour intérieure du Musée….

Parmi les nombreux spectateurs, une douzaine d’adhérents et …..MIYATINE ont assisté à ce concert original …

Le musicien GO OKAWA est un jeune musicien japonais originaire d’Osaka qui a étudié à l’université des Arts d’Osaka; il a obtenu un MASTER de composition et d’arrangement à la Haute Ecole de musique de Lausanne.

Il joue en solo de la musique traditionnelle japonaise et collabore aussi avec des artistes français et suisses.

Dans la cadre des échanges entre notre pays et le Japon il a récemment obtenu son visa de 3 ans. Cette carte de séjour « Compétences et Talents », d’une durée de 3 ans renouvelable une seule fois, permet d’exercer toute activité professionnelle en rapport avec un projet personnel de haut niveau.

Magali  , hôtesse de ce concert, a  présenté l’instrument SHAKUHACHI mais également elle a donné des explications sur chaque morceau interprété .

Le SHAKUHACHI :

C’est un instrument de musique très ancien datant du 7ième siècle.

C’est un flute traditionnelle a 5 trous, taillée dans une branche de bambou à partir de la racine de ce dernier.

Ils se présentent de différentes longueurs de 35 à 75 cm.

Sa fabrication complexe relève d’un savoir-faire unique souvent transmis de père en fils par un Maitre Artisan.

Le SHAKUHACHI était dans l’ancien temps l’apanage d’un groupe de moines de style bouddhisme japonais zen.

A l’origine instrument de méditation pour ces religieux , le SHAKUHACHI a été utilisé  parallèlement en accompagnement des ensembles traditionnels de musique japonaise correspondant au baroque européen.

Les couleurs sonores de l’instrument expriment la force de la respiration, et les mélodies explorent la  diversité de ces sonorités.

Les  6 morceaux exécutés nous ont permis de découvrir,  grâce aux  explications de Magali, les différentes musiques au cours du temps.

GO OKAWA nous a fait découvrir le bruit du vent, les contours des montagnes, le bruit d’une chute d’eau, le vol au dessus de la mer calme, les mouettes qui volètent, la fraîcheur de la fleur de camélia….

Ensuite GO OKAWA a proposé, pour ceux qui le souhaitaient, une initiation au SHAKUHACHI ….

Les musiciens de notre association, Michel  et Hugo, étaient aux premières loges …..bravo à Hugo pour sa maitrise de la  langue japonaise !! Miyatine était aussi à cette initiation !!



Comment placer les lèvres !!!  


Amis musiciens ….une belle partition de SHAKUHACHI !

Pour découvrir GO OKAWA, arrangeur, interprète , design-sonore  : http://g-o-a.com




MIYATINE AU CONCERT DE MUSIQUE

Le jeudi 7 juillet nous nous sommes retrouvés dans le cadre du château de COMBEBONNET à ENGAYRAC (Lot-et Garonne) pour un pique nique « bento » avant le concert de musique classique en la chapelle du château.

Douceur estivale, cadre magnifique pour ce pique-nique en compagnie de Miyatine ..

Puis à 21h, le concert a débuté dans la chapelle encours de restauration.

Au programme Sieya UENO à la flute et Fuki FUJIE au violon pour un programme en 2 parties :

* musique du 18ième (C.Ph.Em. BACH,  TELEMANN et MOZART)

* et musique plus contemporaine fin 19ième et début 20ième (T.TAKEMITSU, B.BARTOK et BIZET).

Seiya UENO, né à Tokyo en 1989, a commencé à jouer de la flûte à l’âge de 9 ans, et ses études professionnelles à l’âge de 12 ans.

Après avoir été diplômé de Tokyo Metropolitan High School of Musique et des Beaux - Arts en 2008, Seiya  arrive  en France au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Seiya UNEO a gagné de nombreux prix : notamment le premier prix du 8ième concours Jean-Pierre RAMPAL.

Il a aussi joué en soliste avec l’Orchestre Symphonique de Tokyo, à l’Octuor Philharmonique Tchèque et le New Japan Philharmonique.

Fuki FUJIE, née à Osaka, a commencé le violon à l’âge de 4 ans. Elle a joué au sein de nombreux orchestres tel que le Tokyo Symphony Orchestra, le Kyoto Symphony de Orchestra..

Elle est diplômée de l’Université des Arts de Tokyo en 2013 et de la Sclola Cantorum à Paris dans la classe de Patrice FONTANAROSA en 2014.

Suite au concert avec Miyatine, nous avons pu discuter  avec ces jeunes musiciens …belle rencontre ..

Des photos de la soirée

MIYATINE au JAPON dernier jour Nishinomiya

Dernieres visites….

Dernier repas….

←Older